Fatwa numéro : 201

Type : Fatwas diverses

Le jugement concernant le fait de se laisser pousser la barbe

La question :

Un imam (chef de prière) m’a dit qu’il n’y a aucune preuve indiquant qu’il est obligatoire de se laisser pousser la barbe, et que le fait d’avoir une longue barbe n’est pas considéré comme une adoration qu’Allah عزّ وجلّ nous a ordonné d’accomplir et qu’elle n’est qu’une tradition des Arabes. Est-ce que ces propos sont corrects ? Quelles sont les preuves ? Délivrez-nous une fatwa au sujet de cette question et qu’Allah vous rétribue du bien.

La réponse :

Louange à Allah, Maître des Mondes; et paix et salut sur celui qu’Allah عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Ceci dit :

Sachez qu’en principe, le fait de se laisser pousser la barbe est une obligation. Cette opinion est adoptée par la majeur partie des Ulémas qui sont maîtres d’Écoles jurisprudentielles dont font partie les quatre grandes Écoles(1) et d’autres. Ibn Hazm a même rapporté l’unanimité concernant ce sujet(2). Cette unanimité est fondée sur le hadith du Prophète صلّى الله عليه وسلّم: « Coupez les moustaches et laissez-vous pousser les barbes, soyez différents des mages »(3) ainsi que le hadith : « Soyez différents des polythéistes,  laissez-vous pousser les barbes et coupez les moustaches »(4) et dans une autre version : « Taillez les moustaches et laissez-vous pousser les barbes »(5). Ces hadiths représentent une partie des preuves qui indiquent l’obligation de se laisser pousser la barbe et l’interdiction de la raser qui est contraire à l’ordre du Prophète صلّى الله عليه و سلّم.

D’autre part, Allah عزّ وجلّ a mis les gens en garde contre le fait de désobéir au Prophète صلّى الله عليه وسلّم en disant :

﴿فَلْيَحْذَرِ الَّذِينَ يُخَالِفُونَ عَنْ أَمْرِهِ أَنْ تُصِيبَهُمْ فِتْنَةٌ أَوْ يُصِيبَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ﴾ [النور: 63].

Le sens du verset :

Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux.﴿ [En-Noûr (La Lumière) : 63].

De plus, le fait de se raser la barbe est une altération de la création d’Allah عزّ وجلّ Qui a dit en rapportant les propos de Satan :

﴿وَلآمُرَنَّهُمْ فَلَيُغَيِّرُنَّ خَلْقَ اللهِ﴾ [النساء: 119].

Traduction du sens du verset :

…je leur commanderai, et ils altéreront la création d’Allah﴿ [En-Nissâ' (Les Femmes) : 119].

Pour ce, le fait de se raser la barbe est une déformation ; Ibn Taymia a dit : « En effet, le fait de se raser la barbe est comparable, voire plus grave que le fait que la femme se rase les cheveux, étant donné que cela fait partie de la déformation qui est interdite dans la Charia ».

De même, le fait de la raser est une ressemblance aux femmes ; tandis qu’Allah عزّ وجلّ a embelli les hommes par les barbes, et par elles Il les a distingués des femmes. À ce sujet, Ibn `Abbâs رضي الله عنهما a rapporté que : « Le Prophète صلّى الله عليه وسلّم a maudit les hommes qui cherchent à ressembler aux femmes et les femmes qui cherchent à ressembler aux hommes »(6).

Aussi, le rasage de la barbe est une altération de la nature originelle qu’Allah عزّ وجلّ a donnée aux hommes. Il est, également, une ressemblance aux mécréants dont la Charia nous a commandé d’être différents ; tel qu’il est cité dans le hadith du Prophète صلّى الله عليه وسلّم: « Soyez différents des polythéistes » ainsi que le hadith : « Soyez différents des mages ».

Par conséquent, celui qui rase sa barbe supporte du péché, vu qu’il a délaissé l’obligation de la laisser pousser qui est indiquée par las hadiths susmentionnés.

Par ailleurs, il est évident que le fait de se laisser pousser la barbe est l’une des pratiques inhérentes à la nature originelle que le Prophète صلّى الله عليه وسلّم accomplissait assidûment.

Du reste, il n’a jamais été rapporté qu’un des Compagnons رضي الله عنهم a rasé sa barbe. Le Prophète صلّى الله عليه وسلّم a, plutôt, ordonné de la laisser pousser, au point que cette pratique est devenue une caractéristique apparente des gens de l’Islam qui les distingue des polythéistes et des gens égarés.

Le savoir parfait appartient à Allah عزّ وجلّ, et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 10 Rabi` El-Awwel 1425 H

Correspondant au 30 avril 2004 G

 



(1)  C’est-à-dire : l’École Hanafite, l’École Malikite, l’École Chaféite et l’École Hanbalite. Note du traducteur.

(2)  Voir : « Marâtib El-Idjmâ` » (page 157) d’Ibn Hazm.

(3)  Rapporté par Mouslim, chapitre de « La purification » (hadith 603), par Ahmed (hadith 9020) et par El-Beyhaqi (hadith 710) par l’intermédiaire d’Abou Hourayra رضي الله عنه.

(4)  Rapporté par El-Boukhâri, chapitre des « Habits » (hadith 5892), par Mouslim, chapitre de « La purification » (hadith 625) et par El-Beyhaqi (hadith 709) par l’intermédiaire d’Ibn `Omar رضي الله عنهما.

(5)  Rapporté par El-Boukhâri, chapitre des « Habits » (hadith 5893) par l’intermédiaire d’Ibn `Omar رضي الله عنهما.

(6)  Rapporté par El-Boukhâri, chapitre des « Habits » (hadith 5885), par Ibn Mâdjah, chapitre du « Mariage » (hadith 1979) et par Ahmed (hadith 2306) par l’intermédiaire d’Ibn `Abbâs رضي الله عنهما.

.: Il n’est permis de faire référence à une matière ou l’attribuer au Cheikh que si celle-ci a été publiée sur son site officiel :.

.: Les matières du site sont exclusivement d’ordre scientifique jurisprudentiel émanant de la charia, et n'ont point d'objectifs médiatiques.

Elles ne doivent en aucune façon être publiées à l’occasion des occurrences et des nouvelles calamités vécues par la nation :.

.: L’adminstration du site web interdit la traduction et l’exploitation des matières publiées sur le site à des fins commerciales,

et autorise leur utilisation pour des raisons de recherche ou de prêche tout en faisant référence au site :.

Tous droits réservés (1424 H/2004 G – 1443 H/2021 G)