Emprunter de l’argent à celui qui le dépose en banque | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Vendredi 22 Joumâdâ El-'Oûlâ 1441 H - 17 janvier 2020 G

Fatwa n° 437

Catégorie : Fatwas relatives aux transactions financières – Le prêt et l’échange

Emprunter de l’argent
à celui qui le dépose en banque

Question :

Est-il permis d’emprunter une somme d’argent à un homme qui laisse son argent dans les banques usurières ? Qu’Allâh vous rétribue de la meilleure manière.

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh a envoyé comme miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

Si celui qui veut s’emprunter de l’argent est dans le besoin et n’a trouvé d’autre moyen que l’argent licite du créditeur, déposés dans la banque et ce sans toucher à l’argent usuraire et sans émettre comme condition une plus-value pour son prêt, il est alors permis à cet homme d’emprunter cet argent. Il faut en même temps ne pas agréer sa contribution en laissant son argent dans les entreprises usurières. Il doit le conseiller si cela est possible, conformément au hadith du Prophète : « La foi de l’un d’entre vous ne sera parfaite qu’en aimant à son frère ce que lui-même aime pour soi. »(1)et le hadith : « La religion est de conseiller sincèrement… »(2)

Le savoir parfait appartient à Allâh, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 1er de Djoumâdâ Ath-Thâniya 1427 H,
correspondant au 28 mai 2006 G.

 


(1) Rapporté par : Al Boukhârî (31), Mouslim (45), d’après Anas ibn Mâlik – qu’Allâh l’agrée –.

(2) Rapporté par Mouslim (55), d’après Tamîm Ad-Dârî – qu’Allâh l’agrée –. Et ce hadith est suspendu par Al-Boukhârî (42).