Les évènements de la région d’« Aghribs » dans la wilaya de Tizi Ouzou | Le site officiel du Cheikh Mohamed Ali FERKOUS
Skip to Content
Mardi 21 Safar 1443 H - 28 septembre 2021 G

Déclaration et condamnation Au sujet des évènements de la région d’« Aghribs » dans la wilaya de Tizi Ouzou

Louange à Allah, Le Puissant, Le Dominateur Suprême ; et paix et bénédiction soient sur le Prophète Mohammed, l’Élu ; ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons purifiés, et tous ce qui les ont suivis convenablement en manifestant et éclairant la vérité. Ceci dit :

Notre cher pays a subi un évènement horrible, qui a porté atteinte à la croyance de l’État et à ses choses saintes. Ce fait consiste en la transgression ostentatoire et la démolition de l’une des Maisons d’Allah, le Tout-Puissant, sise dans la région d’Aghribs - wilaya de Tizi Ouzou - ; sachant que ces évènements relatifs à la profanation des choses saintes ont été précédés par ce qui s’est produit, récemment, dans la wilaya de Sétif ; à savoir le brûlage, la profanation, l’avilissement et l’audace affiché par une bande de corrupteurs et d’imposteurs vis-à-vis du Livre d’Allah, le Tout-Puissant.

Ainsi, les prêcheurs salafis condamnent vivement cet acte, qui est révélateur de la rancune et de la haine entretenues à l’égard des lieux saints de l’Islam ; ces lieux qui doivent être édifiés, comblés de foi et dont les rites doivent être glorifiés ; car Allah تعالى dit :

﴿... فِي بُيُوتٍ أَذِنَ اللهُ أَنْ تُرْفَعَ وَيُذْكَرَ فِيهَا اسْمُهُ يُسَبِّحُ لَهُ فِيهَا بِالْغُدُوِّ وَالآصَالِ﴾ [النور: 36].

Le sens du verset :

Dans des maisons [des mosquées] qu’Allah a permis que l’on élève, et où Son Nom est invoqué; Il est glorifié en elles matin et après-midi﴿ [En-Noûr (La Lumière) : 36].

         Allah تعالى dit aussi :

﴿إِنَّمَا يَعْمُرُ مَسَاجِدَ اللهِ مَنْ آمَنَ بِاللهِ وَالْيَوْمِ الآخِرِ وَأَقَامَ الصَّلاَةَ وَآتَى الزَّكَاةَ وَلَمْ يَخْشَ إِلاَّ اللهَ فَعَسَى أُولَئِكَ أَن يَكُونُوا مِنَ الْمُهْتَدِينَ﴾ [التوبة: 18].

Le sens du verset :

Ne peupleront les mosquées d’Allah que ceux qui croient en Allah et au Jour dernier, accomplissent la prière, acquittent la zakat et ne craignent qu’Allah. Il se peut que ceux-là soient du nombre des bien-guidés﴿ [Et-Tawba (Le Repentir) : 18].

Cependant, ceux qui les démolissent ou participent à leur destruction sont menacés d’encourir un châtiment terrible ici-bas et dans l’au-delà ; Allah تعالى dit :

﴿وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنْ مَنَعَ مَسَاجِدَ اللهِ أَنْ يُذْكَرَ فِيهَا اسْمُهُ وَسَعَى فِي خَرَابِهَا أُولَئِكَ مَا كَانَ لَهُمْ أَنْ يَدْخُلُوهَا إِلاَّ خَائِفِينَ لهُمْ فِي الدُّنْيَا خِزْيٌ وَلَهُمْ فِي الآخِرَةِ عَذَابٌ عَظِيمٌ﴾ [البقرة: 114].

Le sens du verset :

Qui est plus injuste que celui qui empêche que dans les mosquées d’Allah, on mentionne Son Nom, et qui s’efforce à les détruire? De telles gens ne devraient y entrer qu’apeurés. Pour eux, ignominie ici-bas; et dans l’au-delà un énorme châtiment﴿ [El-Baqara (La Vache) : 114].

Il y a lieu de noter, également, que le Saint Coran, rédigé sous forme de livres, n’est autre que la Parole d’Allah تعالى qu’il faut absolument glorifier ; Allah تعالى dit :

﴿إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا بِالذِّكْرِ لَمَّا جَاءهُمْ وَإِنَّهُ لَكِتَابٌ عَزِيزٌ. لاَ يَأْتِيهِ الْبَاطِلُ مِن بَيْنِ يَدَيْهِ وَلاَ مِنْ خَلْفِهِ تَنزِيلٌ مِنْ حَكِيمٍ حَمِيدٍ﴾ [فُصِّلت: 41-42].

Le sens du verset :

Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] quand il leur parvient...(1) alors que c’est un Livre puissant [inattaquable]. Le faux ne l’atteint [d’aucune part], ni par devant ni par derrière(2): c’est une révélation émanant d’un Sage, Digne de louange﴿ [Foussilate (Les Versets Détaillés) : 41-42].

Par conséquent, profaner et brûler le Coran ne peut être que l’apanage des gens de la fausseté, et ne constitue que la tradition des ennemis d’Allah qui éprouvent de la haine à l’égard de l’Islam et des musulmans.

Ceci dit, les prêcheurs salafis ont la ferme résolution que les instances décisionnaires de ce pays musulman réagiront, face à ces deux évènements et aux autres faits semblables, qui portent atteinte aux choses sacrées de l’Islam, par ce que le devoir de foi et de piété leur dicte ; et ce, afin d’éviter de rompre les liens de fraternité qui unissent les gens de notre pays. Cette réaction permettra aussi à ces derniers de se réunir en suivant la vérité et la religion, et forcera la main aux corrupteurs et aux imposteurs afin de faire régner la paix.

Les prêcheurs salafis conseillent, en même temps, les habitants d’Aghribs de ne pas réagir contre cette violence rancunière par une violence semblable. Ils les conseillent, plutôt, de s’en remettre à Allah تعالى, puis de recourir aux autorités concernées pour relever cette injustice par le biais de moyens légaux.

Nous demandons à Allah, Le Très Haut, L’Omnipotent, de parfaire la situation de la région des Aghribs et de tous les musulmans, de les réunir en se basant sur le Tawhîd (monothéisme), la piété et la religion, d’apaiser leur souffrance, de les guider et de les soutenir contre les ennemis de l’Islam et des Musulmans. Ô! Allah, fais que les complots de Tes ennemis se tournent contre eux ; et nous Te demandons de nous protéger de leurs maux.

Notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué, et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

 

Alger : le 14 Ramadan 1431H
Correspondant au : 24 Août 2010 G



(1) Il faut sous-entendre: … seront châtiés.

(2) Ni par devant… ni par derrière : Il est inaccessible à l’erreur.